Paroisse Sainte Marie de Magdala

Un espace ouvert à tous à Sanary

Homélie du Père Diacre Daniel (Bellanger) - dimanche 29 novembre 2015 


3ème dimanche de l'Avent


Dn 7, 13-14
Rm 15, 8-13
Mt 24, 42-51



Dans l’Evangile de Matthieu, la parabole de Jésus nous dit : « Veillez pour ne pas être surpris ».


Depuis quelques temps, nous voyons que les rues, les commerces prennent un air de fête de Noël, malgré les événements tragiques du 13 novembre, on se dit que la vie continue.


Mais à ce jour, ce n’est pas encore Noël ! Il nous faudra attendre et veiller des semaines encore. 


Le temps de l’Avent, c’est précisément cela ! C’est le temps de l’attente de Celui qui vient.


Cette période, c’est un temps de joie, mais cette joie ne vient pas d’abord de la naissance d’un enfant, ni même de son attente. Le grand message de Noël, c’est que « Dieu est avec nous ! » Il nous rejoint. Il est avec nous pour nous sauver, pour nous guider sur le chemin de la vie. C’est pour cette bonne nouvelle que nous sommes dans la joie en ce temps de l’Avent.


Nous allons donc fêter la naissance de Jésus, nous le savons ! Mais si nous faisions « renaître » en nous ce Jésus ! C’est à cette grande rencontre que nous nous préparons tout au long de notre vie. Alors, ce sera un événement heureux, dans la Joie et l’Espérance.


Nous avons donc à veiller, à nous secouer, à nous tenir prêts, aujourd’hui.


Nous devons aussi être vigilants. La vigilance, c’est demeurer en éveil. Bien sûr, il faut dormir, mais dormir avec cette note : « Je dors, mais mon cœur veille ». 


Le danger, c’est l’assoupissement, c’est la tiédeur, c’est l’indifférence, c’est le repli, le contentement de soi.


Par contre, la vigilance, c’est une attente active, un engagement qui nous fait avancer et sentir la « présence de Dieu » en chaque événement, en chaque rencontre, en chaque appel, en chaque geste, chaque amitié, chaque beauté.`


L’Amour seul peut nous tenir éveillés toute une vie, occupés, dans la paix, à servir nos frères. Amen