Paroisse Sainte Marie de Magdala

Un espace ouvert à tous à Sanary

Editoriaux


Date Thème Extrait
Avril 2017 "Christ est Ressuscité !"
Dans ces temps de campagnes présidentielles, nous sombrons de plus en plus sous le regard de l'Homme se prenant pour Dieu. L'ego sur-dimensionné apparaît dans ces visages et ces propos de ces candidats à la magistrature suprême. Comme s'ils allaient pouvoir changer la face de la terre... Allons, un peu de modestie ! 

Suite...
Janv. 2017 "L'oecuménisme, l'autre nom de l'altérité"
Le 31 octobre 2017, les protestants fêteront les 500 ans de la Réforme. Ils feront mémoire de l'événement survenu le 31 octobre 1517, date à laquelle Martin Luther afficha ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église du château de Wittenberg (en Saxe).
En engageant la semaine de l'Unité des Chrétiens, cette date devrait nous rappeler non seulement cette rupture, mais aussi celle survenue entre l'Occident et l'Orient à la fin du premier millénaire, comme toutes les séparations vécues depuis deux mille ans entre les Chrétiens.
Si nous considérons ces événements comme des séparations, nous pouvons alors parler d'un crime contre l'Esprit de l'Évangile qui appelle à l'Amour et à l'Unité.

Suite...
Déc. 2016 "Noël, la Lumière vient visiter nos ténèbres !"
Qu'allons-nous chercher cette année auprès de la crèche ? Le petit Jésus de notre enfance ? La nostalgie des temps passés ? Une fête pour oublier les malheurs du monde ?

Il y a plus de deux mille ans, l'Événement auquel nous nous référons ressemblait à s'y méprendre, aux réalités du monde présent ! L'étable, lieu traditionnel reconnu de la naissance de l'enfant Jésus, était considérée comme l'expression d'une impureté dans le contexte culturel religieux de l'époque, puisqu'il s'agissait de l'espace de vie des animaux. Et les bergers, qui gardaient les troupeaux, relevaient eux aussi de cette catégorie de l'impureté. Or, c'est dans ce monde à la marge de la société "convenable", que le Christ vient faire irruption en s'incarnant.

Suite...

Sept. 2016 Jubilé du trentième anniversaire de sacerdoce du Père Pierre
« Les deux poumons de l’Église »
Le pape Jean-Paul II parlait, au sujet des traditions orientale et occidentale du christianisme en Europe, des « deux poumons de la même Église ». C’est l’expérience dont la paroisse de Sanary, près de Toulon dans le Var, vient de faire mémoire, au travers du jubilé des trente années de sacerdoce du père Pierre (Colombani).
Quinze ans dans le climat catholique romain et quinze ans dans celui du catholicisme orthodoxe occidental. C’est ainsi que le dimanche 18 septembre dernier, en écho à son ordination sacerdotale célébrée le samedi 20 septembre 1986, le père Pierre a fait mémoire de tout ce chemin d’Église. À cette occasion, Mgr Martin en a profité pour consacrer la nouvelle chapelle, St Marie de Magdala, transférée de Toulon à Sanary, depuis le début de cette année 2016. L’Évêque a alors rappelé les liens qui l’unissent à cette paroisse depuis tant d’années, les épreuves vécues par la paroisse au cours des derniers mois par les bouleversements géographiques subis, et surtout l’amitié et la communion pastorale qui le relient au père Pierre.

Suite...

Juillet 2016 "Lettre à Jacques, mon frère dans le sacerdoce"

Dans le Christ nous mourons, mais dans le Christ nous ressusciterons !

Le père Jacques Hamel, égorgé, mardi 26 juillet, dans l’église du centre-ville de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), alors qu'il venait d'achever la célébration de sa messe quotidienne, m'interpelle dans ma mission de prêtre...

Suite...

Juillet 2016 "Le temps des imposteurs de Dieu se brisera contre le visage de l'innocence de l'Amour qu'est Dieu"
Ce 14 juillet 2016, l'horreur s'est abattue sur la ville de Nice. Un camion de la terreur qui a surgi et a ainsi écrasé 84 vies au moins, avec des dizaines de blessés, dont certains très grièvement... La folie, la bêtise, la stupidité, la haine, les mots viennent à manquer pour qualifier un tel massacre !

Suite...
Février 2016 La Paix c'est l'Altérité

Dimanche 24 janvier, nous avons pu vivre un temps oecuménique avec l'Église protestante de Sanary et l'Église orthodoxe française ainsi que plusieurs membres laïcs de l'Église catholique du Var. Quelle belle occasion pour rappeler que la rencontre entre chrétiens ne peut pas relever du seul bon sentiment ou de la tolérance ! C'est l'esprit même de la prédication du Christ, relayée par l'Apôtre Paul, qui met en lumière la nécessité de ne jamais se penser dans l'absolu du point de vue de la foi.

Suite...

Janvier 2016 "La lumière ne s'éteint pas..." Depuis plusieurs jours, à travers les voeux échangés à propos de la nouvelle année, j'entends des commentaires inquiets, voire angoissés, face à la situation du monde, de celle de l'Europe, de la France, de là où nous vivons. De ces réflexions, émane l'idée selon laquelle la violence semblerait tout emporter et, avec elle, une perte d'humanité laisserait place aux pulsions les plus sordides chez certains, dans les cités ou ailleurs, et que l'on ne doit pas qualifier d'animales, tant ce serait faire injure à l'espèce animale ! 


Suite...

Novembre 2015 Le temps d'un synode...

Au moment où l’Église romaine semble balayée par le vent de l’Esprit Saint, à travers notamment la figure du pape François, notre propre identité d’Orthodoxes occidentaux n’est-elle pas largement questionnée ? En effet, dans nos histoires singulières, nous sommes pour la plupart d’entre nous d’origine catholique romaine. Notre choix de l’Orthodoxie s’est souvent opéré grâce à la redécouverte de la beauté de la liturgie pour les uns, de la prière du cœur pour les autres, pour certains aussi (et dont je suis), de l’évocation du grand thème de la déification, ou d’autres encore de l’iconographie. De plus, nous avons choisi de vivre ce climat particulier dans notre culture occidentale.


Suite...

Automne 2015 Des migrants... Je suis de cette terre de France et je porte en moi toute la lignée de celles et ceux qui ont fait cet héritage dont les mots se déclinent comme tolérance, laïcité, fraternité, liberté, égalité... Je suis de ce pays qui a érigé des cathédrales, des basiliques, pour décrocher du ciel l'essentiel de la condition humaine. Une odeur d'encens et de latin parfume nos accents qui s'enivrent dans les senteurs de la fougère, de la lavande, du thym, du maquis. Une terre qui a vu se lever des révolutions et des croyances, et qui a su ériger l'homme dans les hauteurs de l'Humanisme, au point de proclamer les principes des Droits de l'Homme. Et pourtant cette terre voit, aujourd'hui, ses enfants se déchirer sur les récifs du populisme, pour savoir ce qu'il pourrait advenir de notre beau pays si, d'aventure, nous venions à accueillir tous ces êtres venus d'ici, de là-bas ou d'ailleurs.

Suite...

Eté 2015 " Au secours, retrouvons le Principe de la Subsidiarité ! "
Tous les jours, les médias nous abreuvent d'informations au sujet de la Grèce, pour nous présenter les arguments des uns qui déplorent les derniers accords européens, et ceux des autres, au contraire, pour les encenser... Jusqu'à Dominique Strauss-Kahn qui, délaissant les coulisses des "affaires", a repris une posture de spécialiste en économie, pour dénoncer le diktat allemand. Et nous, devant cette avalanche de commentaires, nous nous sentons tellement démunis pour discerner la réalité... Sauf que nous voyons, depuis près de six ans, un peuple s'enfoncer devant nos yeux et que nos dirigeants de droite comme de gauche, apparaissent telles des marionnettes, agissant au nom de groupes de pression dont on ne mesure pas toujours la nature. Beaucoup de paroles, de postures et, au final, les dettes, encore des dettes et de la misère de tous côtés.

Suite...
Juin 2015 Le temps de l'Espérance dans un monde désenchanté
Cessons de répéter et de laisser penser que les croyants se camoufleraient toujours derrière leur foi, afin de se rassurer devant les affres du monde. Car la foi en Jésus-Christ est une convocation formidable à la responsabilité, pour vivre les inaccomplis de l'Histoire, comme des espaces où Dieu ne cesse d'appeler l'Homme au dépassement de lui-même. Oui, le projet du Tout Autre, tel que le révèle le Christ, est bien une convocation à faire alliance entre le divin et l'humain, là où tout semble perdu ! Tel est le sens du mystère pascal de la Mort et de la Résurrection de Jésus le Christ, qui ne peut se cantonner à une belle histoire mythologique. Ainsi, la foi n'est pas une simple croyance qui opèrerait, tel un opium pour le pauvre peuple que nous serions, comme le prétendait en son temps Karl Marx.

Suite...
Ascension et Pentecôte2015 De l’Ascension à la Pentecôte : un mouvement trinitaire
La fête de l’Ascension du Seigneur nous indique non seulement que, désormais, le Christ intercède auprès du Père pour nous, dans nos demandes, nos prières, mais plus encore, elle souligne le mouvement du Fils vers le Père et par là, manifeste toute la dynamique d’élévation que le Christ assume dans sa personne et qu’il manifeste auprès des hommes comme le chemin de Rédemption. Nous sommes dès lors invités, à sa suite, à aller à la rencontre du Père, en déployant nos histoires dans une éthique de l’amour, où le meilleur de nous est exigé, où le dépassement de nos contingences est appelé, où l’infinitude est proposée malgré toute notre faiblesse.

Suite...
Pâques 2015 Une pierre fut roulée et le monde a basculé !
Dans la nuit de Pâques, l’exclamation de foi, « Christ est Ressuscité, en vérité Il est Ressuscité ! » nous a rappelé cette vérité : notre religion chrétienne est toute contenue dans le mystère du relèvement de Jésus d’entre les morts. Un moment inouï, où les textes évangéliques viennent évoquer cet Événement majeur, exprimé au travers de la lourde pierre du tombeau, roulée, laissant vide le lieu de la mort. Ainsi, désormais, la mort n’est plus le terme de l’existence.

Suite...
Mars 2015 Pour un Carême de l'Espérance Le temps liturgique du Carême s’apparente souvent, dans nos inconscients, à un moment de privation et d’effort. Certes, de tout temps, l’Église a évoqué en cette période, l’exigence de la prière, du jeûne et du partage. Mais pourquoi devrions-nous vivre le Carême sous le registre d’une morale de l’obligation ?

Suite...
Janv. 2015 "Une étoile a brillé"  De Noël à l’Épiphanie, jusqu’au baptême du Seigneur, nous revivons des événements liturgiques qui peuvent sembler déphasés face aux tourments que traverse notre monde. Comme chrétiens serions-nous, ainsi, prisonniers d’un tropisme tel que notre regard devrait toujours nous tourner vers l’utopie, le rêve, l’illusion ? Car célébrer un enfant nouveau-né dans une mangeoire qualifié de Fils de Dieu ; honorer des mages venus d’Orient pour adorer cet enfant en suivant une étoile ; évoquer le baptême de cet enfant, parvenu à l’âge adulte, et plongé dans les eaux du Jourdain par son propre cousin adulé en tant que prophète, tout ceci semble relever de l’imagerie d’Épinal, de la tradition populaire, une sorte de conte de fée pour enfants ! 

Suite...
Nov. Déc. 2014 Avent: en marche vers la Lumière
En Orthodoxie, nous sommes entrés, depuis le dimanche 16 novembre dernier, dans le temps liturgique de l’Avent. Une préparation de six semaines pour monter vers la fête de l’Emmanuel, Dieu avec nous, Noël ! Un temps d’Espérance qui nous met en attente du Sauveur. Or, nous avons tellement besoin de salut dans ce monde, où tout semble nous échapper, avec cette violence qui se répand dans tous ces pays, qu’il s’agisse de la Syrie, de l’Irak, de l’Afghanistan, avec ces prises d’otages barbares, ou encore ce chômage montant inexorablement dans nos pays. Tant de maux devant lesquels nous nous sentons souvent démunis...

Suite...
Sept. 2014 Espérance dans le temps de l'action Démission d’un gouvernement, arrivée d’une autre équipe dirigeante, déflation économique, chômage inexorablement en hausse, guerre larvée en Ukraine, dangers en Afghanistan, catastrophe en Irak (notamment pour les chrétiens), violences toujours perpétrées en Syrie, les nouvelles n’en finissent pas de pleuvoir dans le brouillard de nos désespérances…

Suite...
Mai 2014 Ascension
« Le Seigneur est monté au ciel… »
La fête de l’Ascension du Christ, que nous venons de célébrer jeudi dernier, pourrait apparaître aux yeux de certains comme une belle histoire relevant de la mythologie. Dieu incarné, ayant vaincu la mort par sa résurrection a rejoint le Père dans les cieux, pour être désormais à sa droite. Cette présentation quelque peu naïve ne doit pas en rester à une imagerie populaire et nous devons bien percevoir la portée de ce mystère dans toute sa densité !

Suite…
Avril 2014 Pâques

Ce cri de victoire, de la vie sur la mort, que le Christ Jésus a suscité depuis plus de deux mille ans, nous fait contempler ces milliers de générations qui ont porté cette confession de foi. Le tombeau de Pâques ouvert n’est pas pour les chrétiens le lieu du vide ou de l’absence, mais depuis le matin radieux de Pâques, il est pour les croyants le signe de la réalisation de la promesse faite par le Seigneur qu’il allait ressusciter. Les disciples entendaient ces paroles, mais n’en percevaient pas toute la portée. Il aura fallu cet Événement du Tombeau vide pour qu’ils interprètent enfin le sens des Paroles du Maître. Depuis que les Apôtres Pierre et Jean ont été les témoins privilégiés de cette réalité, après que les femmes les aient alertés, nous sommes appelés, nous aussi, à vivre cette foi. Autrement dit, dans nos lieux apparemment stériles d’existence aux plans conjugal, familial, professionnel, politique, économique, sociétal, partout il nous faut dépasser les apparences de l’absence d’exaucement pour creuser dans nos vides la présence du Vivant. La résurrection du Christ nous ouvre ainsi un double avenir.

Suite…

Mars 2014 Temps de Carême, temps d’Espérance…
À l’exemple des Hébreux en errance pendant quarante ans dans le désert, avant d’entrer en Terre Promise, ou encore de Jésus, dans le combat spirituel qu’il mena durant quarante longues journées face au tentateur, par ce temps de Carême s’offrent à nous, quarante jours de cheminement, pour nous préparer à vivre l’Événement, sans précédent, de la Résurrection du Christ ! Une période de transformation intérieure s’ouvre ainsi devant nous, afin de revenir à l’essentiel. La conversion, (metanoïa en grec), signifiant le retournement, nous sommes invités à nous tourner vers le cœur de notre vie. Est-il l’espace du Christ, ou bien se laisse-t-il envahir par d’autres centres d’intérêt, moins importants et si souvent prégnants ? Le Carême que l’on présente toujours comme le temps de l’effort pour jeûner, prier et partager se décline, en réalité, comme la grande question que l’Église nous pose au sujet de notre foi. Somme-nous dans la quête de notre Seigneur ou bien devenons-nous des habitués de la foi, tièdes et poussiéreux de nos croyances, sans impact sur nos histoires ? Les interrogations se bousculent et soulignent la nécessité d’une authenticité de notre réponse à l’Appel de Dieu dans l’existence. Et n’allons pas croire qu’il s’agit là de la vieille dualité du choix entre le spirituel et le temporel. Car, l’Incarnation du Christ nous apprend qu’il n’y a pas d’accès au divin sans le fait d’assumer pleinement l’humain. Mais le visage de mon conjoint est-il le visage de mon Seigneur ? La relation à mon enfant me conduit-elle à vivre la relation au Tout Autre ? Les responsabilités professionnelles, associatives, militantes diverses que j’occupe me permettent-elles de transformer le monde pour le conduire vers le Royaume de Dieu ? Mes projets, mes idées, mes sentiments sont-ils animés de l’esprit de l’Évangile ?

Suite…
Février 2014 "Répondre à l'inaccompli" Dans les débats actuels qui traversent notre pays, au-delà des clivages partisans, bien des questions soulevées concernent l’image et les valeurs que nous véhiculons au sujet de la personne humaine. Qu’il s’agisse de l’égalité hommes femmes, du retour du dossier sur la contraception et l’interruption volontaire de grossesse, de l’évocation des familles monoparentales, du mariage pour tous, de l’homoparentalité, de l’euthanasie, autant de thèmes qui, non seulement font polémique, mais surtout risquent de laisser apparaître les chrétiens comme des individus décalés dans leur temps, peu en phase avec la modernité dans les réactions qui se font jour, ici ou là. Or, la position des chrétiens sur ces sujets est aussi large et variée que leur nombre. Mais ce qui pourrait laisser planer une ombre de suspicion dans leurs prises de position, c’est la notion de « péché ». Comme si, par définition, la foi chrétienne devait se décliner en termes moraux d’interdiction. Dans cette optique, le Christianisme apparaît toujours comme une source d’obscurantisme aux yeux de certains, ne permettant pas l’avancée des idées et l’évolution des mœurs.

Suite…
Janvier 2014 "Etre plus en 2014"

C’est le temps traditionnel des vœux. 2014 ne fait donc pas exception à la règle ! Nous avons raison de nous souhaiter le meilleur les uns aux autres, au sujet de notre santé, de notre devenir, de notre épanouissement professionnel comme affectif. Oui, portons-nous les uns les autres dans ce désir d’un « être plus », selon les termes du grand théologien, Pierre Theilhard de Chardin. Dans cet horizon, au-delà d’un mieux être souhaité pour tout un chacun, formulons également le vœu essentiel de répondre, au cours de cette nouvelle année, aux Appels de l’Esprit Saint. Notre toute petite Église Orthodoxe, de tradition occidentale, dans le climat des Saints de Provence, nous incite à nous enraciner, tels des veilleurs, pour placer nos existences sous le regard d’un Dieu qui libère l’homme de toutes ses aliénations. Le choix que nous avons fait de cette Église s’inscrit dans cette affirmation kérygmatique d’un Sauveur, qui ne vient pas pour condamner mais pour libérer dans l’Amour. Notre religion est de l’ordre de l’Amour.

Suite…

Décembre 2013 "Le Noël de la délivrance" C’est le temps de Noël, temps merveilleux qui renvoie les uns et les autres à l’enfance et aux souvenirs de certains bonheurs. Temps partagé en famille, où l’on a plaisir, devenus adultes, à regarder les tous petits se précipiter sur leurs paquets cadeaux et ouvrir des yeux émerveillés, dans les scintillements des lumières du sapin et de la crèche. Noël et la joie des repas où se retrouvent les oncles, les cousins, les grands-mères, bref, toutes les lignées des histoires familiales. Mais Noël, pour nous Chrétiens, c’est avant tout, cet Événement éblouissant de la venue de Dieu parmi nous, prenant la condition de l’Homme, en assumant toute la finitude humaine, pour signifier l’infinitude divine là où jamais la conscience humaine ne l’envisagerait.

Suite…
Novembre
2013
«Sauvons le monde par une laïcité de la Transcendance»
D’aucun s’accorde à constater combien, actuellement, nous traversons des temps troublés, tant sur le plan socio-économique que politique. Mais, fondamentalement, n"E’est-il pas temps de reconnaître que le mal-être présent vient sans doute, plus radicalement, de ce que nous avons perdu nos repères, pour donner du sens à la bonne marche du monde ?

Suite…
Avril 2013 Pâques 2013 « Christ est Ressuscité, en vérité, Il est Ressuscité ! »

Suite…
Mars 2013 L’évêque de Rome aux pieds nus
Je suis et je reste Orthodoxe, très heureux de l’être et particulièrement dans notre toute petite Église Orthodoxe Française. Mais, en ce mercredi 13 mars vers 20h, lorsque j’ai découvert sur mon écran de télévision l’identité du nouveau pape élu, j’ai eu le sentiment physique de contempler l’action de l’Esprit Saint.

Suite…
Février 2013

Mgr MADEC, un grand Témoin du Christ

Pourrais-je oublier tout ce que je dois à l’ancien Évêque Catholique du Diocèse de Féjus-Toulon, Mgr Joseph Madec, qui vient de naître au Ciel ?

Suite…

Janvier 2013 Entrons dans l'espérance

Voici venu le temps des vœux, chacun souhaitant que 2013 apporte ce que l’année précédente n’a pu réaliser... Certes, mais l’écoulement du temps ne se mesure pas au nombre des mois ou des années. Notre histoire s’inscrit dans un appel irrépressible auquel nous devons répondre avec radicalité, et qui ne se limite à aucun cycle. C’est l’appel venu depuis les premiers soubresauts de l’histoire, appel à la vie, appel que Dieu fait à l’homme…

Suite…

Novembre 2012
Le mariage pour tous dans la perspective orthodoxe Le mariage pour tous dans la perspective orthodoxe » Dans le contexte actuel, redisons avec force notre refus de toute forme d’homophobie, et que deux êtres de même sexe qui s’aiment, appellent le respect… Pour autant, dans l’horizon du projet de loi sur le mariage pour tous, et dans l’éventualité d’une ouverture à l’homoparentalité, les Églises se trouvent interrogées sur le sens du couple et de la famille qui se dessine pour la société de demain...

Suite...
Pâques 2012 Le Seigneur est réssuscité alléluia ! Depuis plusieurs jours, ce cri jaillit de nos lèvres : « Christ est Ressuscité ! ». Proclamation de foi et d’espérance, cette conviction kérygmatique fait mémoire de deux mille ans d’expériences où, d’autres avant nous, ont non seulement cru en cette Bonne Nouvelle, mais l’ont aussi expérimentée. C’est toute la création, percluse des douleurs des dégradations écologiques, des injustices sociales, des violences subies, des guerres et des intolérances, qui fait mémoire avec nous de cette Présence. « Il est Ressuscité des morts. Par la mort, Il a vaincu la mort, à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie…

Suite...
Janvier 2012 La Théophanie

Après la célébration des fêtes de Noël, alors que le monde profane souhaite chaleureusement les meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2012, notre Église Orthodoxe fête la Théophanie.

Que peut représenter pour nous une telle évocation ?

Étymologiquement, la Théophanie signifie la révélation du divin...

Suite...

Noël 2011 Noël et la philocalie Selon la tradition scripturaire et ecclésiale, il y a près de deux mille ans, un enfant né dans une crèche a été reconnu et honoré comme le Fils de Dieu. Les incrédules parlent alors d’un conte merveilleux pour enfants. Certains croyants s’arc-boutent en évoquant un miracle. D’autres soulignent qu’il s’agit d’une célébration religieuse du solstice d’hiver ! En réalité, la portée de cet Événement est d’une autre nature… 

Suite...
Oct. 2011 La signification
théologique
de la crise
’aucuns s’interrogent sur la portée de la crise financière et économique que nous traversons depuis ces derniers mois. Les conclusions proposées tournent toujours, alors, autour de la dénonciation des marchés financiers, du rôle des banques plus préoccupées de spéculer que d’investir dans l’économie réelle, du cynisme de certains acteurs tels les traders. Certes, ces remarques sont absolument justifiées et n’appellent guère de nuance… 

Suite...